Projet 333

31 juillet 2012

Leprojet 333 a ceci de particulier qu’il a pour objectif de nous ouvrir les yeux quant  à ce que nous possédons, ce qui nous convient, et participe à la libération de l’esprit concernant les vêtements.

Je suis en train de réfléchir à la façon dont je pourrais lancer ce défi collectif. Collectif parce qu’il me semble que pour garder la motivation pendant 3 mois, il faut pouvoir être plusieurs, se soutenir et partager son ressenti, ses idées …

J’ai vu que je n’étais pas la seule à penser au mois de septembre, ce qui nous laisse 1 mois pour décider de la liste des vêtements que nous utiliserons pour ce challenge. 33 est un chiffre de base, cela peut être un peu moins, cela peut être un peu plus … Et le comptage permet de se rendre vraiment compte de l’ampleur de notre garde robe, c’est ce qui fait parti des effets intéressants.

Selon le défi initial :

  • sont compris : les vêtements, chaussures et  accessoires (bijoux, sac à main, ceintures …).
  • ne sont pas comptés : les  sous vêtements, les bijoux seconde peau (bague de mariage, collier qui ne vous quitte jamais … ), les vêtements de nuit, les vêtements de sport à usage sportif (pas les baskets qu’on porte comme chaussures classiques sont donc comptabilisés ), les vêtements de détente à domicile (vous savez le vieux pantalon dans lequel on se sent si bien mais qu’on ne mettrait jamais à l’extérieur … )

Si un article est dégradé durant le défi, on peut bien entendu le remplacer ! Soit par un article que l’on possède déjà soit par un article acheté.

Tous les articles qui ne font pas partis du défi seront placés en dehors du dressing, que ce soit dans une boite, en carton dans un autre placard … l’objectif étant qu’elles ne soient pas « tentantes » ni accessibles trop facilement.

Le but étant vraiment de prendre conscience de ce que l’on possède, ce qui nous va et de ce que l’on veut, on peut y apporter quelques variantes :

  • pour les couturières / tricoteuses : se donner pour objectif tels ou tels pièces en couture ou tricot (on compte bien sur ces prévisions dans la liste ce qui fait que l’on démarre avec moins )
  • s’autoriser des changements au bout d’un mois ou deux si on constate que nos vêtements ne fonctionnent pas entre eux, je le répète, le but n’est pas la flagellation mais une aide à la prise de conscience.

Si cela vous intéresse, je traduirais au cours des jours à venir les aides au démarrage qui sont sur le site du projet 333 en version initiale.

Si vous avez des idées et suggestions, elles sont les bienvenues !

(J’aurais aussi pu appeler cet article un tiroir après l’autre 😉 )

Nous avons déjà vu qu’il ne fallait pas bruler les étapes, il est important de prendre son temps et d’y aller petit à petit quel que soit l’objectif … le secret s’établit dans la constance …

Quand on veut atteindre un but, il faut y aller doucement mais surement.

Répéter les opérations jusqu’à ce qu’elles deviennent des automatismes. Et pour cela, ne s’en donner qu’une à la fois. Ne pas être trop gourmand. Un sportif ne se prépare pas à une course en une journée, ce sont des mois et des mois d’entrainement qui sont nécessaires ! Pour acquérir une nouvelle habitude, c’est la même chose.

On démarre en se trouvant un objectif. A tout hasard : désencombrer son intérieur et le garder propre et net.

On décompose cet objectif : ici, facile, on peut faire ça par pièce.

On peut redécomposer encore en plusieurs étapes : un tiroir, une armoire, …

Et c’est là que tout commence : le but est de ne passer à l’étape suivante qu’une fois la première réalisée. En clair pour le désencombrement, vous ne pouvez passer au tiroir suivant tant que celui que vous avez démarré n’est pas fini … C’est une erreur fréquente (commise par moi même de nombreuses fois) que de se lancer dans plusieurs choses à la fois … Pour moi, cela tient sans doute au fait que dans le tiroir X, on tombe sur quelque chose qui -oh surprise!- n’est pas à sa place ! Donc plein de bonne volonté, nous allons le ranger à la place qui lui revient de droit … Ce faisant, en ouvrant le tiroir Y, on trouve -oh quelle surprise !- encore quelque chose qui n’appartient pas au bon tiroir …Plein de bonne volonté, on s’apprête à … Et bien non, c’est à ce moment qu’ il faut savoir résister ! Si on sait que l’on n’en est pas capable pour le moment, on vide le tiroir X, on fait le tri, on le range et APRES, on va ranger les intrus (sans toucher au reste pour l’instant )

Ensuite, il est important de ne pas en faire trop le même jour … parce que sinon toute votre énergie va retomber comme un soufflet … Vous serez tellement vidés que vous n’aurez pas envie de vous y remettre le lendemain… Alors que c’est là que réside le secret ! C’est pour cette raison, qu’en matière d’organisation domestique, un tiroir (étagère, placard, boîte, … ) par jour peut être une bonne option : temps relativement restreint et résultat rapide.

Astuce : On se fixe une récompense à l’avance pour tout travail commencé et mené à terme. Ce qui évite AUSSI de commencer une nouvelle tâche alors qu’on sait pertinemment qu’on ne pourra pas la finir …

Votre récompense : c’est celle que vous vous êtes fixée 😉 et aussi la satisfaction du travail accompli, petit à petit, on voit que ça avance et c’est très motivant !