Comme vous le savez, je rentre de vacances … et comme tout le monde – même si j’ai fait très attention cette année- je suis rentrée avec des affaires que je n’ai pas porté … C’est normal, me direz vous, c’était les vacances.

Oui, mais cela nous enseigne quand même quelque chose : on peut toujours se débrouiller avec moins. Et quelle sensation de liberté ! Nous avions loué une petite maisonnette, petite mais suffisante, équipée juste ce qu’il faut. Bon, je ne dit pas, pour la vie de tous les jours, il manquait quand même un canapé et quelques accessoires … Mais pendant 2 semaines nous avons réussi à vivre très correctement avec beaucoup moins que d’habitude et il me tardait presque de rentrer -je dis bien presque – pour pouvoir alléger encore ma maison. En ce qui concerne les vêtements, cela montre vraiment que nous portons essentiellement les vêtements dans lesquels nous nous sentons bien donc pourquoi s’alourdir avec les autres ? L’excuse du « oui mais un jour je peux avoir envie de les porter  » ne tient pas … Non, si on ne va pas instinctivement vers eux c’est qu’ils ne sont pas fait pour nous …

C’est une bonne image à garder je trouve : nos vacances pour nous rappeler que non, nous n’avons pas besoin de nouvelles bottes, d’un nouveau robot ménager, d’un nouvel outil de jardinage, …

Une vérité

16 juillet 2012

Des fois, on se demande comment on peut avoir autant de choses ? Comment sont elles venues chez nous ? Les murs n’étant pas extensibles, on se trouve parfois confronté de plein fouet à cet état de fait : on a beau faire du tri, nos maisons débordent …

La vérité, c’est qu’en fait, en dehors de ce que le facteur nous apporte, NOUS sommes responsables du contenu de notre maison. Et oui. Et prendre cette responsabilité en main c’est aussi trouver des solutions ! Voici quelques lignes directrice pour ne plus se faire envahir :

  • La règle du un qui rentre, un qui sort
  • On n’achète plus rien -hormis l’essentiel- avant d’avoir trouvé un équilibre avec ce que l’on possède déjà
  • Ne pas accepter ou prendre de choses juste parce que c’est gratuit ou que vous êtes persuadés de faire une bonne affaire … Tout ce que vous achetez/prenez à un coût … en terme financier, de place, … Il suffit juste de dire NON.

Astuce : Quand on est tenté par quelque chose, visualiser ce que l’on possède déjà, faire un inventaire virtuel et ce demander quel objet on fera disparaitre à la place. Ou bien visualiser un coin particulièrement encombré de chez soi et se demander si on souhaite vraiment en rajouter …

Récompense : Financière : pas de dépense, plus de sous sur le compte ! Visuelle : vous n’envahissez plus votre maison, plus de place pour vivre tout simplement ! Et aussi morale : vous avez réussi à vous dépasser ! C’est un sacré défi de nos jours de réussir à résister aux sirènes du marketing ! Bravo !

Les objets cassés sont de l’encombrement. Combien avons nous chez nous d’objets « en attente de réparations » ? Que ce soit des chaussures à amener chez le cordonnier, des vêtements à repriser, ou des jouets à recoller, tous ces petits « truc » nous causent irritation et frustration. Ils sont posés là, en attente de réparation, puis repoussés au fond d’un tiroir/ placard ad vitam eternam …

Ce que l’on ne sait pas c’est que tous ces petits objets cassés restent dans un coin de notre tête et ressurgissent de temps en temps sans que l’on y fasse attention … Je vous propose aujourd’hui de commencer à y mettre fin. Faites le tour de votre maison, récupérez tout ce qui est en attente d’une action : sèche cheveux, pantalons qui nécessitent un ourlet,  jouets à recoller … Soyez honnête : saurez vous réparer votre radio ? Ce jouet tiendra t -il même avec de la colle ? Si oui, c’est parfait, faite le. Sinon, il est temps de s’en débarrasser ! En fait, toute réparation qui vous prend moins de 2 minutes faites là immédiatement, sinon, fixez vous une date, passé cette date, jetez lez ou donnez les à quelqu’un qui saura le réparer, parce qu’objectivement, vous ne le ferez pas …

Astuce : Souvent les réparations ne sont pas si longues à effectuer, on peut être surpris de voir que ce trou qu’on rechigne à repriser s’effectue en deux temps trois mouvements ! On se dit alors : mais pourquoi ne l’ai je pas fait avant ? Donc lancez vous !

Récompense : Un esprit libéré que ce soit parce qu’on a jeté ou réparé l’objet. Quelle satisfaction !

Un dedans, un dehors

5 juin 2012

 

 

Une des règles simple du désencombrement consiste à ne pas laisser le bazar revenir …

Ainsi est née la règle du « un dedans, un dehors », c’est à dire qu’a chaque fois que vous faite rentrer un objet chez vous, un équivalent doit en sortir.

Vous achetez un tee-shirt ? Pensez à celui qui va quitter votre placard. Une tasse, une nouvelle serviette de plage ? idem. C’est une bonne manière de ne pas se réencombrer mais aussi finalement de faire des économies parce que lorsque l’ on a des objets que l’on aime et qui nous font plaisir, on a du mal à s’en défaire et finalement, l’achat qui nous paraissait indispensable devient alors beaucoup plus aléatoire … et on peut alors voir que l’on paye juste pour se réencombrer …

 

Astuce : penser à toutes les économies que l’on va réaliser avec cette méthode ! On peut également se faire une petite tirelire et y mettre l’équivalent de ce que l’on aurait dépensé dedans. Au bout d’une semaine, un mois, une année, se payer quelque chose qui nous fait VRAIMENT plaisir : un stage, un resto, des vacances …

Récompense : une maison sans désordre et …  des vacances !!!

 

 

carton_1

 

J’en ai parlé ce matin justement donc je me suis dit que ce serait une bonne idée de l’aborder ici également.

Le carton intermédiaire qu’est ce que c’est ?

Et bien, c’est tout simple, quand on trie ses possessions, on peut les séparer en 2 tas : celles qu’on garde et celles dont on se sépare ( que ce soit par le biais du don, de la vente, de la poubelle …)

Et puis, il y a les affaires pour lesquelles on hésite … Que ce soit d’un point de vue sentimental (souvent ), technique ( cette machine à café qui nous sert lors de grands rassemblements familiaux …) ou vestimentaire (cette robe parfaite pour quand j’aurai perdu 2 kgs)

Et bien, pour ces affaires là, on peut passer par le carton intermédiaire. Ce carton, c’est donc un carton dans lequel on place les objets pour lesquels on a pas réussi à se décider rapidement mais dont est pas sûr de l’utilité. On y inscrit une date butoir (entre 6 mois et 1 ans) à laquelle on décide de jeter/donner l’intégralité du carton si on a pas ressenti le besoin/l’utilité de récupérer ce qu’il y avait dedans.

On s’aperçoit souvent que ces choses pour lesquels la décision nous a parue si complexe, ne nous ont même pas manquées – voir qu’on les a oubliées … C’est donc que c’est le moment de les laisser vivre une nouvelle vie ailleurs !

Astuce : On se note la date butoir sur un agenda afin de s’en débarrasser à la date donnée, sinon, cela reste de l’encombrement en plus

Récompense : Une fois arrivé la date butoir, on se débarrasse aisément dudit carton et hop ! une action désencombrement express !

 

(J’aurais aussi pu appeler cet article un tiroir après l’autre 😉 )

Nous avons déjà vu qu’il ne fallait pas bruler les étapes, il est important de prendre son temps et d’y aller petit à petit quel que soit l’objectif … le secret s’établit dans la constance …

Quand on veut atteindre un but, il faut y aller doucement mais surement.

Répéter les opérations jusqu’à ce qu’elles deviennent des automatismes. Et pour cela, ne s’en donner qu’une à la fois. Ne pas être trop gourmand. Un sportif ne se prépare pas à une course en une journée, ce sont des mois et des mois d’entrainement qui sont nécessaires ! Pour acquérir une nouvelle habitude, c’est la même chose.

On démarre en se trouvant un objectif. A tout hasard : désencombrer son intérieur et le garder propre et net.

On décompose cet objectif : ici, facile, on peut faire ça par pièce.

On peut redécomposer encore en plusieurs étapes : un tiroir, une armoire, …

Et c’est là que tout commence : le but est de ne passer à l’étape suivante qu’une fois la première réalisée. En clair pour le désencombrement, vous ne pouvez passer au tiroir suivant tant que celui que vous avez démarré n’est pas fini … C’est une erreur fréquente (commise par moi même de nombreuses fois) que de se lancer dans plusieurs choses à la fois … Pour moi, cela tient sans doute au fait que dans le tiroir X, on tombe sur quelque chose qui -oh surprise!- n’est pas à sa place ! Donc plein de bonne volonté, nous allons le ranger à la place qui lui revient de droit … Ce faisant, en ouvrant le tiroir Y, on trouve -oh quelle surprise !- encore quelque chose qui n’appartient pas au bon tiroir …Plein de bonne volonté, on s’apprête à … Et bien non, c’est à ce moment qu’ il faut savoir résister ! Si on sait que l’on n’en est pas capable pour le moment, on vide le tiroir X, on fait le tri, on le range et APRES, on va ranger les intrus (sans toucher au reste pour l’instant )

Ensuite, il est important de ne pas en faire trop le même jour … parce que sinon toute votre énergie va retomber comme un soufflet … Vous serez tellement vidés que vous n’aurez pas envie de vous y remettre le lendemain… Alors que c’est là que réside le secret ! C’est pour cette raison, qu’en matière d’organisation domestique, un tiroir (étagère, placard, boîte, … ) par jour peut être une bonne option : temps relativement restreint et résultat rapide.

Astuce : On se fixe une récompense à l’avance pour tout travail commencé et mené à terme. Ce qui évite AUSSI de commencer une nouvelle tâche alors qu’on sait pertinemment qu’on ne pourra pas la finir …

Votre récompense : c’est celle que vous vous êtes fixée 😉 et aussi la satisfaction du travail accompli, petit à petit, on voit que ça avance et c’est très motivant !

Serviettes de bain et toilette

 

Pour commencer simplement à désencombrer, on peut commencer par son linge de maison … c’est ce qu’il y a de moins chargé émotionnellement, c’est donc plus facile … et tout le monde a chez soi des serviettes un peu fatiguées mais qu’on garde quand même … des draps usés mais qui peuvent toujours servir … au cas où …

Jetez sans arrière pensée (ou recyclez ) tout ces draps et serviettes qui vous encombre !
Puis, décidez de combien de sets vous souhaitez avoir (en général, 2 ou 3 parures COMPLETES suffisent, que ce soit pour les serviettes ou les draps).

Astuce : Si certaines parures (serviettes et draps ) sont défraichies mais qu’elles sont encore en état, vous avez aussi la possibilité de les teindre ! cela leur donnera un coup de jeune pour un coût modique ! Et de cette façon, elles auront une « unité ». Si vous décidez d’en changer, faîtes vous plaisir, achetez des serviettes et des draps de qualité pour que leur utilisation soit un plaisir !

Votre récompense : des draps et des serviettes agréables à voir, c’est une bonne façon de changer la déco de la chambre et de la salle de bain pour pas cher ! Comme quoi mettre fin au désordre peut être amusant et rafraichissant !