Une aide inattendue : les vacances

18 juillet 2012

Comme vous le savez, je rentre de vacances … et comme tout le monde – même si j’ai fait très attention cette année- je suis rentrée avec des affaires que je n’ai pas porté … C’est normal, me direz vous, c’était les vacances.

Oui, mais cela nous enseigne quand même quelque chose : on peut toujours se débrouiller avec moins. Et quelle sensation de liberté ! Nous avions loué une petite maisonnette, petite mais suffisante, équipée juste ce qu’il faut. Bon, je ne dit pas, pour la vie de tous les jours, il manquait quand même un canapé et quelques accessoires … Mais pendant 2 semaines nous avons réussi à vivre très correctement avec beaucoup moins que d’habitude et il me tardait presque de rentrer -je dis bien presque – pour pouvoir alléger encore ma maison. En ce qui concerne les vêtements, cela montre vraiment que nous portons essentiellement les vêtements dans lesquels nous nous sentons bien donc pourquoi s’alourdir avec les autres ? L’excuse du « oui mais un jour je peux avoir envie de les porter  » ne tient pas … Non, si on ne va pas instinctivement vers eux c’est qu’ils ne sont pas fait pour nous …

C’est une bonne image à garder je trouve : nos vacances pour nous rappeler que non, nous n’avons pas besoin de nouvelles bottes, d’un nouveau robot ménager, d’un nouvel outil de jardinage, …

Publicités

15 Responses to “Une aide inattendue : les vacances”

  1. Marie-Françoise Says:

    Waouh ! Comme j’aimerais vivre là !

    Vous dites juste en pointant notre responsabilité dans l’accumulation !!
    S’en souvenir au moment d’un achat est inspirant !!

    Je suis occupée à vider la maison de mon enfance où 2 générations se sont succédées en éliminant rien de rien !!! (la peur de manquer puisqu’ils ont connu la guerre!).

    Mon fils âgé de 24 ans réfléchit longuement avant un achat et avant d’introduire un objet dans sa maison …
    mais c’est avec une facilité déconcertante qu’il laisse ou redépose dans la maison familiale ce qu’il a reçu, acheté et qu’il ne lui convient pas, plus !!

    Rester vigilente afin de ne pas me laisser encombrer par d’autres … est mon credo actuel !!
    Oui, c’est bien de ma responsabilité … de dire non.

    Bel après-midi.
    ZoiZ


    • Oui, c’est beau n’est ce pas ?!
      En fait, une fois que nous avons désencombré, il est important de trouver les clés pour ne pas réencombrer parce que cela va très vite …
      Pour votre fils, oui, cela semble facile … mais déposer ses affaires chez maman, c’est aussi une façon de garder, puisqu’il peut à sa guise venir les rechercher …
      Je crois que vider la maison de proche est une étape particulière … on se demande comment quelqu’un peut garder autant de choses qui nous semblent inutiles …
      Si on fait le parallèle avec nos propres maisons …
      De plus, il faut savoir être assez fort pour ne pas s’encombrer de choses pesantes « parce que ça a appartenu à… »
      Bon, je vais m’arrêter là, parce que je pourrais en écrire un roman !
      Merci pour vos interventions ! (De plus vous me donnez de nouvelles idées d’articles !)

      • Marie-Françoise Says:

        J’apprécie beaucoup l’interaction de votre blog et c’est chouette de poursuivre le chemin de la simplicité accompagnée de vous et d’Elisabeth dont l’écrit me « parle » bien.
        Et oui tout est en nuance sur ce chemin là …
        Et je dis grandement OUI à la phrase du jour !!!
        et à la manière ZEN et ludique !!
        Doux week-end à vous.


        • Et bien merci beaucoup pour ces compliments ! Cela m’encourage aussi sur MON chemin ! ( Mon objectif étant de me professionnaliser dans le domaine de l’accompagnement si je peux déjà aider quelques personnes par ce biais ci, j’en suis heureuse ! )
          Merci à vous pour votre présence !


  2. Pareil, je loue la sagesse de votre message. Comme Marie-Françoise, j’ai aussi vidé l’appartement familial après la mort de ma mère, j’y ai retrouvé même les chaussures que je portais adolescente. Cette génération qui a tant souffert du manque et de la pauvreté avait au moins cette justification mais ne nous a-t-elle pas transmis cette peur du manque ?
    Encore pour les vêtements, à chaque retour de vacances je m’aperçois que je n’en ai pas porté la moitié et pourtant, je me restreins en faisant ma valise 😀
    Merci de nous aider dans cette démarche qui vise plus de dépouillement.


    • Il y avait certes, la peur du manque mais aussi une certaine volonté de ne pas gaspiller, d’utiliser les choses jusqu’à leur terme et c’est ce qui nous manque aujourd’hui je trouve …
      Si je trouve la recette pour la valise parfaite je ne manquerais pas de vous en faire part !
      c’est moi qui vous remercie de trouver un écho dans ce que je dis !
      Bonne journée !


      • Ah oui, comme vous avez raison, ne pas gaspiller dans cette société de « tout jetable » pendant que 80% du monde manque de l’essentiel.
        La valise parfaite : emporter moins de choses 😀
        Je trouve un écho parfait dans vos articles et c’est à moi de vous dire merci….

  3. freD Says:

    Depuis un an , je ne porte plus que le même genre de vêtements , tous les jours et en toute saison, un leggins (long en hiver court en été) une jupe (velours en hiver, coton en été), une nuisette en coton, un tee shirt (manches courtes ou longues selon la saison) , un gilet ou un pull , plus manteau ou autre selon la saison. le tout dans les gris , bleu ou noir. Je ne réfléchis plus le matin , tout va avec tout et je n’ai besoin que de vêtements propres et pas de vêtements différents. Ce n’est pas forcement très beau très original ou très élégant mais c’est confortable simple et c’est moi. Mon placard n’est pas très plein (encore que pour moi ce soit encore trop) , je visualise parfaitement ce que j’ai et faire une valise n’est plus un souci je sais que je mettrais ce que j’aurais…
    Je crois que se désencombrer est facile , ne pas se réencombrer m’est beaucoup plus dur. Mais les pas se font petit à petit. Bonne continuation


    • Merci pour votre commentaire !
      Oui, c’est aussi mon idée d’arriver à une garde robe « universelle » … L’essentiel étant d’arriver à trouver des habits qui nous sont propres et qui nous font nous sentir « nous », pas déguisés, juste nous. Oui, le désencombrement à force est assez simple … Lutter contre le réencombrement en est une autre … à petits pas comme vous dites !

  4. SaRaH Says:

    c’est tellement vrai…
    Dites, vous avez loué la maisonnette qu’on voit en photo?? Elle est superbe.


  5. le camping est aussi une forme de simplification de la vie, on y retrouve les multiples usages d’un seul objet et parfois on en invente d’autre.
    Merci de nous amener à réfléchir sur cet encombrement qui caractérise nos sociétés de consommation, « dé-consommer pour décroître, dans le sens de décroissance »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :