Combien est assez ?

12 juin 2012

Je n’ai pas de réponse toute faite …

Malheureusement.

J’ai cherché pourtant … ce serait tellement plus simple d’écouter quelqu’un nous dire : voilà, pour fonctionner correctement (que ce soit beau, correct, éthique, durable, écolo et j’en passe ), il faut X assiettes, Y débardeurs dans la garde robe, telles poêles, tant de meubles … et Z somme d’argent pour vivre.

Oui, ce serait plus simple.

Et c’est ce que je recherche la simplicité… voir même le minimalisme. Parce qu’à évoluer dans cette « sphère » là, on se rend compte que moins on en a mieux on se porte … aussi surprenant que cela puisse paraitre …

Bien sur, il n’est pas question de vivre dans une pièce vide, ni à la façon des moines bouddhistes -encore que nous serions sans doute beaucoup moins sujets au stress- mais il est franchement agréable de constater que finalement, nous avons besoin de beaucoup moins que ce que l’on croit- ou qu’on veut bien nous le faire croire …

Parce que sans le matraquage publicitaire, nous ignorerions qu’une nouvelle version W est sortie et qu’il nous la faut absolument. Ainsi le discours « travailler plus pour gagner plus » perdrait de son attrait. Parce que prendre conscience de nos véritables besoins c’est aussi se rendre compte qu’acheter une énième crème à l’acide hyaluronique ne nous rendra pas plus heureux.

Encore une fois, il n’est pas question de vivre déconnecté du monde mais bien justement de s’y connecter. Il y a tellement à gagner à se sortir du consumérisme et de l’accumulation ! On passe moins de temps à :

  • vouloir quelque chose
  • se renseigner à propos de cet objet
  • aller l’acheter
  • l’entretenir

Tout ce temps, on peut alors le passer à :

  • voir et profiter de nos proches
  • lire
  • développer des aptitudes artistiques ou sportives
  • se promener
  • rêver

A quoi sert il en fait d’accumuler plus de choses que ce dont on peut se servir ?

Il m’arrive très souvent de me désespérer devant mon armoire parce que je n’ai rien à me mettre (comme beaucoup je suppose ). Alors qu’on peux raisonnablement dire qu’elle est pleine. Pleine de vêtements neufs ou non mais qui finalement ne me servent pas.

  • parce qu’ils ne me correspondent pas
  • parce que rien ne va avec (pas de chaussures assorties par exemple )
  • parce qu’ils sont trop grands ou trop petits

Pourtant elles restent là ces affaires … Pourquoi ?

  • parce qu’elles m’ont couté cher (et que je culpabilise ou que je thésaurise allez savoir…)
  • parce que j’envisage de « tailler » dedans pour faire de nouveaux vêtements aux enfants
  • parce que j’ai peur de regretter
  • parce que cela correspond à un souvenir
  • parce que cela peut toujours dépanner

Les excuses sont nombreuses et s’appliquent à tout les domaines …

Or, je sais très bien que si je m’en débarrasse, ces affaires ne me manqueront pas (ou bien une minorité) et que je risque même de  les oublier …

Mais c’est le premier pas à faire qui est compliqué, la recherche de simplicité n’est pas simple ! Elle requiert quand même certains efforts de réflexions, de prise de conscience. Alors qu’il est beaucoup plus facile finalement de se glisser dans le moule et de consommer à tout bout de champs ! (D’autant qu’on nous dit que c’est bon pour la santé de notre pays …) C’est plus facile mais on voit bien que la consommation ne nous rend pas heureux ! Elle nous rend même tristes, fatigués, envieux même. Se définir une limite finalement aide à y voir plus clair, réduit notre niveau de dépense et apaise notre esprit. Je n’ai cependant pas envie de me fixer de limite  immuable mais tout du moins un axe.

Je ne sais plus où j’avais lu que lorsqu’on faisait l’expérience du vide, on avait du mal à revenir à la normale … Je veux bien le croire ! Plus je désencombre mon intérieur, moins j’ai envie d’acquérir de nouvelles choses (au grand désespoir de l’homme qui lui n’a pas encore fait ce chemin ). Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, j’aimerai pouvoir remplacer en fait, certaines de mes possessions par des objets plus simples, intemporels et assortis entre eux.

Cela viendra … avec le temps …quand j’aurais réussi à définir combien est assez …


Et vous, vous les avez trouvé vos limites ?

Publicités

4 Responses to “Combien est assez ?”

  1. Maman Lapin Says:

    Bonjour ! Tout d’abord, merci de nous faire partager votre philosophie de vie que j’apprécie !
    Pour ma part, en ce qui concerne ma garde-robe, à la fin de chaque saison je fais le compte de ce que j’ai mis, et surtout de ce que je n’ai pas sorti de l’armoire. Et je donne. A chaque fois ça me fait un bien fou. Et au fil du temps je n’ai plus que des vêtements que j’aime vraiment.
    J’ai longtemps accumulé. Des ustensiles inutiles, de vieux magasines. Sous prétexte que ça pourrait éventuellement, un jour, resservir.
    Ce temps est révolu ! Merci la méthode flylady que j’ai adoptée.
    Je fais des tris réguliers dans la maison. Je me pose plusieurs questions quand j’hésite sur le sort à attribuer à un objet. « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? » « Suis-je attachée sentimentalement à cet objet ? » « Depuis combien de temps ne m’en suis-je pas servi ? »
    Et ce tri matériel par le vide, libère l’esprit ! Une vraie thérapie.


    • Avec plaisir ! c’est toujours agréable d’avoir des avis sur ce que l’on dit ! C’est vrai que cette sensation après s’être débarrasser d’objets est juste fantastique … Flylady, je n’ai jamais réussi à accrocher … peut être que je n’ai pas pratiqué assez longtemps … il va falloir que je me repenche sur la question tiens !
      Merci pour votre passage ici !

  2. l'atelier13 Says:

    merci pour ces réflexions… si je pouvais les mettre en oeuvre !!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :